Sortir du topo

La Guerre des Glors

Sous-titres

   La planète Glor tourne autour de l'une de ses étoiles doubles en 44 h 52 min 48 secondes en équivalent-terrien. Le rapport moyen entre la Terre et Glor est de 1,87. Une génération sur Glor en représente donc deux sur la Terre.
   
    Pendant que la Révolution française faisait rage en France, des émeutes, sur Glor, opposaient des adolescents aux adultes. Elles se transformaient de jour en jour en une guerre de plus en plus dure.
    Les adultes n’en continuaient pas moins à procréer. Ces enfants basculaient dans le camp adverse à l'adolescence sans que les scientifiques ne puissent expliquer ce phénomène. De leur côté, les adolescents faisaient aussi des enfants. Ceux-là étaient plus férocement endoctrinés.
    L'âge adulte atteint, ces ados étaient éjectés de leurs clans (du moins, ceux qui avaient survécu). Ils rejoignaient des zones adultes ou créaient leurs propres clans. La férocité progressait.
   
    Alors que la France achevait dans une tonalité semblable la guerre de 1870, sur Glor une lassitude gagnait du terrain dans les deux camps. C’est pourquoi des tentatives de pourparlers commencèrent à naitre. En effet, les ados issus d'adultes avaient connu un peu d'affection et de chaleur familiale. Seulement toutes les tentatives pour se parler étaient systématiquement l'objet de sabotages.
    Naturellement, nous les Humains nous ne connaissons pas de telles pratiques lorsque nous négocions. (sic)
   
    Alors que la Terre se débattait entre les enfers nazis et japonais, sur Glor, un plan de paix s'ébauchait. On se dirigeait vers une partition de la planète. Avec une grosse difficulté : celui du tracé de la future frontière au travers de contrées ravagées.
   
    La France s'apaisait et entrait dans les Trente Glorieuses. 1974 voyait arriver un jeune Président.
    Le comité de paix sur Glor décida d'envoyer deux plénipotentiaires — un adulte et un ado — à bord d'un vaisseau spatial pour échapper aux sabotages. Étant persona non grata dans toutes les nations civilisées, ils avaient prévu de s'isoler sur la quatrième planète du système Mem, le plus proche du leur, malgré le Tabou. Ils espéraient pouvoir peaufiner le tracé de cette fichue frontière.
    Hélas, ils s'aperçurent en cours de route que le système d'atterrissage du vaisseau avait été saboté. Impossible de repartir s'ils se posaient. Une seule solution, tenter d'obtenir de l’aide de la part de ces primitifs de la troisième planète. Ils firent le tour de la Terre. Notez que si les Américains peuvent rendre leurs avions furtifs, les Glors peuvent faire mieux. L'adolescent se méfiait de l'adulte. : tous des faux jetons à partir d'un certain âge, n'avait-il cessé d'entendre et de croire. Pour le rassurer, l'adulte choisit d'atterrir « sur le ventre » devant quatre Compagnons qui campaient en forêt de Sologne pendant les courtes vacances de la Toussaint 1974.
    J'aurais un jour l'occasion de relater ce qui s'est alors passé. Le hasard avait bien fait les choses : un surdoué de 13 ans, fils d'un éleveur de chevaux ; un fils de médecin ; un fils du commandant de la gendarmerie de Salbris et le fils de la propriétaire de ce coin de forêt. Bref, avec l'aide des parents, les Glors furent soignés de leur atterrissage brutal. Le dialogue s'engagea ensuite grâce au surdoué et bon dessinateur. Le traducteur des Glors put ainsi apprendre le français.
    La synergie entre les adultes français et leurs ados opéra lentement dans le cœur des Glors. Un meilleur plan de paix en naquit.
    On a beaucoup glosé en 1974 sur une inexplicable absence pendant un week-end du nouveau Président français avant de le retrouver au volant de sa voiture personnelle. Est-il impossible de penser qu'il revenait de Sologne ? Chut ! Secret d’État.